images/logo_villes_fleuries.png

 Voir aussi le patrimoine architectural

L'HISTOIRE :

Saint Etienne, cité de 4015 habitants, d'une altitude moyenne de 400 m, située à la confluence de la Moselle et de la Moselotte est depuis 1977 siège de l'escadron 25/7 de Gendarmerie Mobile.

St_Etienne.JPG
La commune compte 32
77 hectares dont plus de 70 % de forêts couvrant deux massifs opposés dont l'un, le Fossard, situé au nord de la ville, culmine à 812 m.
Située en zone de piemont, l'agriculture y prospère encore et côt
oie un artisanat développé et une industrie en pleine expansion malgré le départ de D.M.C et ses 500 emplois pour Saint Nabord, en 1987.


Ayant assimilé les travailleurs migrants du textile de l'époque 60/75 (notamment portugais), Saint Etienne s'est depuis décembre 1986 jumelée à la ville portugaise de Vila Das Avès, située à trente kilomètres de Porto.
Ville jeune, Saint Etienne consacre une bonne partie de ses ressources à l'Education comme aux activités périscolaires et compte de nombreuses associations.


Cette vitalité et la qualité des dirigeants ont permis aux sports stéphanois de se distinguer souvent et à l'un d'entre eux, le cyclisme, de se prévaloir d'un titre de Vice-Champion de France 1998 (Ecoles de Cyclisme), de Champion de France 1999 (Police et Gendarmerie pour Christian Gras) et de Champion de France Junior 2000 (Cyclo-cross pour Steve Chainel).

Ville solidaire, avec ses migrants, Saint Etienne veille également au maintien d'une bonne harmonie entre jeunes et anciens en aidant les associations spécifiques et en organisant des séjours de vacances pour ces derniers.

Parallèlement, ayant mis en place des services performants et une équipe technique de valeur, les élus ont entrepris de rénover, embellir et fleurir ce qui est maintenant une ville fière du visage qu'elle offre à ses visiteurs (huit médailles d'or départementales et trois fleurs au palmarès du Fleurissement National).

Copyright et tous droits réservés 2009 - Mairie de Saint-Etienne Lès Remiremont
Mentions légales